• Le ruisseau

    Petit ruisseau où les membres du Clan des Roseaux peuvent pêcher des petits poissons. Il est gelé lorsque de la saison des Glaces, mais est le premier à décongeler lorsque la saison du Soleil arrive.

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Novembre 2017 à 19:47

    Dès que le bruissement caractéristique du ruisseau s'intensifia suffisamment au goût de Pic du Renard, celle ci ralentit légèrement et adopta une marche rapide. Elle surveilla du coin de l'oeil la respiration et l'attitude générale de son apprenti pour juger de sa fatigue et de sa forme générale.

    2
    Lundi 6 Novembre 2017 à 20:15

    Ciel Sauvage était à sa suite. C'est de l'échauffement a la dur ! songea t-il toujours avec le même entraint. je vais être le plus fort ! 

    Bien que son mental était toujours au top, ses muscles, eux, fatiguaient. Il remercia la meneuse intérieurement quand celle-ci ralenti encore pour lui faire adopter un trot mesuré et allongé. Comme de la récupération active. C'est comme ça qu'on se forge mon petit ! s'encouragea t-il comme si son père lui parlait. Ça lui fit mal, tout d'un coup, seulement 2 lunes s'étaient écoulées depuis la mort subite de ses parents, mais il avait trouvé la force de poursuivre avec autant de plaisir la vie. Il se félicita même de ne pas y avoir pensé lors de son baptême, ce n'était pas pour y songer maintenant ! Il força donc sur ses pensées pour faire partir tout ça et se re concentra sur sa mentor. 

    Son souffle était pour le coup en accélérer et sa gorge lui brûlait. C'est qu'il n'avait pas eu le temps de s'échauffer avant mais il se réconforta une nouvelle fois. En cas d'urgence, pas le temps de s'échauffer, je dois savoir partir tout de suite ! Je dois pouvoir récupérer en trottant. Je suis le meilleur ! Argggffff j'en perds ma langue ! Fatiugue ! Non aller ! Concentre toi sur autre chose comme le paysage, tu es la pour ça. 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Lundi 6 Novembre 2017 à 20:17

    (J'etais inspirée pour si peu ! Ahah, mais j'ai dut arrêté car je dois prendre ma douche...)

    4
    Lundi 6 Novembre 2017 à 20:29

    (Tant mieux si tu as de l'inspi !! ^^)

    Pic du Renard remarqua que son apprenti était fatigué. Sa respiration s'était emballée et la meneuse voyait que ses muscles lui faisaient mal. Néanmoins elle était impressionnée par sa force de caractère. Ils allaient bien s'entendre s'était certain. Peu être même qu'elle pourrait lui présenter Tache, son ancien apprenti. Quoique, le combattant était déjà un adulte pas sûr que ce soit si constructif que ça. Dès qu'elle vit le ruisseau Pic du Renard ralenti encore pour adopter une marche lente et apaisante qui permettrait à Ciel Sauvage de se reposer plus efficacement.

    - Ici c'est le ruisseau. C'est là qu'on grimpera demain. Les chasseurs y chassent souvent car il y a beaucoup de proies près de l'eau et la végétation est très abondante donc il leur est plus facile de se cacher. Malheureusement ces conditions de chasse favorables attirent aussi d'autres prédateurs comme les renards. Il vaut mieux que des combattants accompagnent les groupes de chasseurs pour les protéger en cas de problème.

    La belle meneuse longeait calmement et gracieusement le ruisseau tout en parlant. Elle avait l'air plutôt sage comme cela.

    5
    Lundi 6 Novembre 2017 à 20:54

    Le nouvel apprenti se mit alors à marcher, haletant mais heureux. Son souffle se reprit sans trop d'attente : il était en bonne santé, et la première récupération au trot avait fait l'avant repos. 

    Maintenant, il marchait calmement aux côté de Pic du Renard et observait d'un air émerveillé la surface scintillante par les reflets du soleil de l'eau. 

    "C'est vrai que nous devons aimer l'eau ? Nous chat du clan du roseau ?" demanda t-il sans la regarder comme hypnotisé. 

    Pour sa par, l'eau ne le dérangeait pas. Son pelage allait être cour et ses moustaches pas trop longues, le liquide n'allait pas lui faire redoublé en poids et sera plus simple à faire séché. 

    6
    Mardi 7 Novembre 2017 à 17:32

    Pic du Renard jeta un regard par dessus son épaule et vit le regard émerveillé de son apprenti. Cela lui fit chaud au cœur.

    - Oui nous sommes le seul clan à savoir nager ! Les autres chats craignent l'eau pour la plupart. Pour certains membres du clan, ce n'est pas une partie de plaisir mais nous estimons que nous devons tous savoir nager. Tu veux essayer ?

    Ce n'était pas vraiment une question. De toute façon la belle meneuse avait pris la décision d'évaluer son apprenti au niveau de la nage. Mais la réponse l'intéressait quand même.

    7
    Mardi 7 Novembre 2017 à 18:18

    «je... n'ai jamais mis les pattes dans l'eau...» répondit-il en faisant la grimace. 

    Ses petites pattes allaient réussir à le supporter ? Je peux faire confiance en Pic du Renard, elle ne me laissera pas couler. Par sa pensée pleine de confiance, il s'approcha de l'eau. La saison des neiges approchaient... il devait savoir nager avant au cas où le camp se ferait inonder mais... elle devait être si froide !

    8
    Mardi 7 Novembre 2017 à 19:11

    Tiens tiens, moins enthousiaste d'un coup. Pic du Renard regarda son apprenti s'approcher de l'eau. Pour lui montrer l'exemple, la belle meneuse s'approcha de l'eau d'une démarche sûre et calme. Elle y plongea ses pattes comme si de rien était et continua d'avancer, confiante. L'eau était glaciale mais la femelle rousse ne fit que serrer les dents. Elle ne tressaillir même pas. Bientôt l'eau lui arriva jusqu'au ventre. Ses poils, étant mi-longs, mettraient plus de temps à sécher que ceux de son apprenti mais pourtant ils ne l'avaient jamais gênée pour la nage. Pic du Renard plongea. Le contact de l'eau glacée contre sa nuque lui fit l'effet d'une étincelle brûlante mais elle ne se laissa pas démonter et remonta d'un coup de patte jusqu'à la surface. Elle avait encore pieds. La belle meneuse souffla calmement et se tourna vers son apprenti. Elle planta fermement ses griffes dans le sol meuble pour lutter contre le courant. Ce n'était clairement pas des conditions idéales pour une première leçons de nage mais la belle meneuse au pelage de feu souhaitait endurcir son apprenti à tout prix. Il n'y a pas de place pour les chochottes dans le clan des Roseaux ! pensa t-elle fièrement

    9
    Mardi 7 Novembre 2017 à 19:37

    En voyant sa mentor y plongé, il comprit qu'il ne pourrait échapper à cette eau glacée. 

    Le chaton trampa alors les pattes mais bien, toute les pattes avant, jusqu'à milieu. Il ferma les yeux tellement la froideur de l'eau lui donne l'impression de pic de glace dans ses antérieurs. Et la sensation que la glace l'engloutissait tout entier.... Je vais être malade ! s'affola t-il mais en rien il ne se démontrait, prenant le tout comme un défi qu'il devait relever pour prouver qu'il avait cette volonté de lui écouter au doigt et à l'oeil. Alors, en petit chat inconscient, il sauta. 

    Ciel Sauvage eu le temps de pousser un petit miaulement affolé quand il se rendit compte que ses pattes ne touchaient pas le fond. Dans un geste presque instinctif, il remua des pattes mais vraiment comme un moulin à vent sans comprendre ce qui lui arrivait. La bouche fermé, la respiration coupé, ses oreilles ne depassait plus la surface. 

    10
    Mardi 7 Novembre 2017 à 19:59

    Pic du Renard sourit, amusée, par la maladresse de son apprenti. Elle nagea alors jusqu'à l'endroit ou Ciel Sauvage avait disparu et plongea. Le jeune était juste sous la surface. Il commençait à être entrainer par le courant. La belle meneuse se propulsa vers lui et le saisit par la peau du cou. Elle planta ensuite ses griffes postérieures dans le sol pour ne plus bouger et se redressa en position verticale. Sa tête était suffisamment haute pour placer celle de son apprenti hors de l'eau. Le petit avait déjà eu le réflexe de bloquer sa respiration et de battre des pattes, c'était déjà un bon début.

    - Allez ! articula la belle femelle rousse en tenant toujours fermement son apprenti, Rechpire et ouvre les gieux. Tu ne richques rien. Fais des mouvements moins bruchques et plus amples.

    11
    Mardi 7 Novembre 2017 à 20:07

    Le débutant senti des crocs se refermer dans la peau de son cou et le sortir de l'eau. À aucun moment il n'avait douté qu'elle lui viendrait en aide mais en même temps, il aurait voulu y arriver tout seul. Comme tous les chatons.... 

    Pas une toux ne s'échappa de lui, pas un cracha d'eau, il cligna des yeux en respirant timidement mais fini par pouvoir évaluer la situation d'un regard circulaire. Puis l'ordre. C'est qu'elle ne perdait pas de temps ! 

    Il comprit facilement ce qu'elle voulait dire et remua des pattes assez doucement pour se familiariser avec l'eau. Pour le moment, il faisait comme s'il marchait. 

    12
    Mardi 7 Novembre 2017 à 20:15

    - Mouais chest mieux. Lèfe bien la tête et bouche tes pattes un peu plus vite. Dès que tches prêt je te lâche. articula péniblement Pic du Renard

    Elle était peu être un peu dure avec lui. Ce n'était que son premier jour après tout. Mais c'est en étant le plus exigeant qu'on tire le meilleur d'un chat. Il la remercirait plus tard, quand il serait un des combattant les plus coriace du clan. De plus, si il séchait correctement son pelage après il y avait très peu de risque qu'il tombe malade. L'eau était froide mais l'air était à une température encore très correcte pour la saison.

    13
    Mardi 7 Novembre 2017 à 20:42

    Ciel Sauvage accéléra. Il avait l'impression de barboter dans l'eau comme un chaton.... Enfin, s'en était un de chaton. Il leva le museau, pret à être largué comme un vulgaire sac. Ses gestes étaient plutôt bons pour une première mais en aucun cas il ne saura encore dosé. C'est de l'apprentissage. 

    14
    Mardi 7 Novembre 2017 à 20:48

    Pic du Renard se baissa progressivement pour que Ciel Sauvage ne coule pas d'un coup. Elle le maintint encore le temps d'être sûre qu'il flottait puis le lâcha aussi doucement qu'elle l'avait descendu. Elle retomba à quatre pattes. La belle meneuse avait encore pieds et surveillait d'un œil alerte les progrès de son apprenti.

    15
    Mardi 7 Novembre 2017 à 21:00

    L'apprenti senti l'eau lui engloutir une nouvelle fois le dis, jusqu'au cou. Mais il ne paniqua pas et continua ses mouvements qu'il accéléra pour rester à la surface une fois lâché. Seulement, en accélérant allongé qu'il était, cela le fit avancer plus vite que prévu -bien que le courant l'emportait mais ses battements le contraient un peu- en réfléchissant un peu, il regarda sa meneuse pour tenter tout copiage mais celle-ci avait pied... Il coulait également peu a peu mais bien moins rapidement qu'il y a quelques minutes... 

    Ciel Sauvage changea donc de technique pour tenter de se propulser en haut, il y mis donc moins de rapidité mais plus de puissance. Ça marcha ! Mais la fatigue le prit très vite et l'eau lui arrivait à la naissance des oreilles. Son menton tendu le plus haut possible, il demanda de l'aide :

    "Je coule..." 

    Son pelage était imbibé d'eau et le rendait encore plus lourd. Bien qu'il y mette toute sa force, ses muscles n'étaient pas encore assez habitués a ce genre d'exercice lui plombait vite dans les pattes... 

     

    (Je quitte bonne nuit )

    16
    Mercredi 8 Novembre 2017 à 11:33

    Pic du Renard observa d'un œil critique mais néanmoins satisfait les progrès de son apprenti. Celui ci n'était clairement pas assez entrainer pour se maintenir longtemps à la surface mais le peu qu'il avait fait était déjà intéressant. La belle meneuse bondit vers son apprenti et le saisit délicatement par la peau du cou. Elle l'entraina ensuite vers la rive et le lâcha dès qu'il eut pieds.

    - C'était très bien pour un début. commença t-elle avec un sourire encourageant, Il va encore falloir que tu te familiarises avec les mouvements et que tu te muscles mais c'est déjà pas mal. Si tu avais chuté au milieu du ruisseau tu aurais été capable de rejoindre le bord tout seul et c'est le plus important.

    17
    Mercredi 8 Novembre 2017 à 11:58

    Ciel Sauvage sentit de nouveau les crocs de la nageuse dans son cou pile au moment où sa tête allait complètement dans l'eau. Il stoppa tout mouvement, exténué. Son coussinet droit rapa la terre ferme, dans un élan de soulagement, il remit pied à terre et resta debout, dégoulinant, la tête basse pour tenter de reprendre rapidement son souffle. 

    Le petit gratifia d'un regard Pic du Renard et redressa la tête :

    «Je vais m'entraîner dur.» promit-il. «mais comment je vais me muscler ?» demanda t-il ensuite soucieux de rester gringalet et de ne jamais réussi car son corps ne suivrait possiblement pas son mental... 

    18
    Mercredi 8 Novembre 2017 à 17:35

    Pic du Renard le poussa gentiment du bout du museau pour le faire regagner la berge. Une fois sur terre, elle dit :

    - Commence par te sécher pour ne pas tomber malade. Pour cela lèche toi à rebrousse poils.

    La belle meneuse se donna quelques coups de langue vigoureux sur le dos pour lui montrer puis elle reprit la parole.

    - Pour l'entrainement je compte sur toi. Pour ce qui est de ta musculature, normalement ça devrait venir tout seul si tu fais suffisamment d'exercices physiques et si tu es en bonne santé. Après si tu veux vraiment améliorer ta constitution physique tu peux faire de la nage ou de la grimpe ou même des courses de vitesse ou d'endurance. Ça muscle beaucoup et c'est utile pour le cardio.

    19
    Mercredi 8 Novembre 2017 à 20:01

    L'apprenti hocha la tête entre deux coups de langues vigoureuse et à rebrousse poils comme indiqué. Il fit sa toilette maladroitement mais le plus complètement possible. Jamais il ne le s'était faite autant et trouvait que c'était une perte de temps -pour le moment- Il  sauta donc sur ses pattes, déjà refait comme une petite boule de nerf alors que l'arrière train n'était que très peu fait. Pourtant c'était le plus facile! Mais justement, il en avait décider que c'était inutile car s'était plus simple. 

    "Et maintenant ?!" demanda t-il prêt à repartir. 

    20
    Jeudi 9 Novembre 2017 à 16:46

    Pic du Renard regarda d'un oeil critique les gestes de son apprenti.

    - Eh bien le moins qu'on puisse dire c'est que te laver n'est pas ta priorité. Tu es encore tout trempé derrière. dit-elle

    Elle hésitait à l'obliger à finir sa toilette. Il aurait moins froid mais en même temps, est ce que ce ne serait pas une leçon qu'il retiendrait beaucoup mieux si il regrettait sa négligence ? La belle meneuse décida de simplement le mettre en garde. Il allait devoir commencer à apprendre à se gérer tout seul. Il n'était plus un chaton.

    - Tu vas avoir froid. le prévint elle en se levant à son tour

    21
    Jeudi 9 Novembre 2017 à 17:15

    «Meme pas !» riposta t-il en sentant qu'il allait être obliger à finir. Mais il y avait tellement mieux à faire ! Pour appuyer ses paroles, il se mit à trotter dans la direction qu'ils avaient prient avant de faire l'arrêt noyade. Mais le fait de bouger avec l'air lui fit froid au pattes mouillées. Se trouvent ridicule, il se rassit quand même et la termina le plus rapidement possible en jetant des coups d'oeil énervé à sa mentor. 

    22
    Jeudi 9 Novembre 2017 à 18:10

    Pic du Renard lui lança un sourire moqueur et s'ébroua. Lécher sa fourrure mi longue à elle ne l'aurait pas séchée de toute façon. Du coup la belle meneuse attendit que son apprenti ai fini pour se remettre en marche. L'air contre sa fourrure mouillée lui parut très froid au début mais elle savait que l'épaisseur de sa fourrure serait rapidement un avantage. Pic du Renard reparti au petit trot puis, au détour d'un rocher, accéléra pour adopter une foulée calme et régulière.

    (Suite bande sableuse ??)

    23
    Jeudi 9 Novembre 2017 à 18:23

    Ciel Sauvage fini rapidement sa toilette et lui emboita le pas. Il trottait rapidement et quand elle accéléra, il galopa tranquillement. 

    Un nouvel endroit ! redevenu surexcité, il s'arrêta cependant devant ces mini grains de roches cassés. C'était étrange... Il en avait déjà vaguement vu il y a peu près du ruisseau à un endroit précis où la terre rentrait tout doucement dans l'eau mais celui-ci lui paraissait plus doux encore, plus moelleux. 

     

    (si tu le dis ^^) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :